La tragédie des Harkis : de l’abandon à la récupération politique.

Pour avoir aidé la France pendant la guerre d’Algérie (1954 – 1962), les harkis, auxiliaires algériens de l’armée métropolitaine, sont considérés comme des traites par leurs compatriotes. A l’indépendance,  chacun sait le risque de règlements de compte qui les menace :  la France s’engage  à les rapatrier. Mais elle ne tient ses promesses que pour une partie d’entre-eux et sans mettre en place des mesures d’accueil décent sur son territoire. Ceux qui demeurent en Algérie sont immédiatement victimes d’humiliations ou de massacres. Ceux qui rejoignent les côtes françaises font face à la précarité, à l’indifférence et au racisme.

Continuer la lecture de La tragédie des Harkis : de l’abandon à la récupération politique.