Dis moi quelle langue tu parles, je te dirai qui tu comprends.

Pour se comprendre, est-il indispensable de parler une même langue ? Et est-ce que pour un objet tel qu’un génocide, un évènement d’une si grande violence, les hommes qui l’ont vécue ne devraient pas toujours s’exprimer par les mots seuls qui les ont baignés depuis l’enfance, ceux qui, pour être les plus près de leurs émotions et de leur inconscient, forment la matière première de leur pensée ?

Continuer la lecture de Dis moi quelle langue tu parles, je te dirai qui tu comprends.